ÉVÉNEMENT

640_jeatwood-pigalle-4-71-28.jpg

jane Evelyn ATWOOD

JOAN COLOM

EVENEMENT- ARLES

coup(s) de coeur

La jeune Jane Evelyn Atwood débarque à Paris en 1971. En 1976 elle achète son premier appareil et entreprend de documenter la vie des prostituées de la capitale. Déambulant dans les rues de Pigalle, elle rencontre deux personnes transsexuelles qu’elle suivra pendant près d’un an. C’est son premier reportage. 

« J’ai photographié les trans de Pigalle comme je les ai vues, mais je n’ai pas pu photographier ce qu’elles sont. Elles ont des vies difficiles parce qu’elles sont ridiculisées, ostracisées, reléguées aux marges de la société, mais plus encore parce qu’elles sont compliquées. Il y a chez elles une tristesse profonde trop profonde pour être saisie par un appareil photographique, et peut être même trop profonde pour être atteinte par les mots. C’est un territoire intime, si secret qu’elles même n’y ont pas complètement accès »

Les photographies dialoguent avec le travail de Joan Colom, qui documente un autre haut lieu de la prostitution, 20 ans plus tard, à Barcelone, sur le Barrio Chino, dans les années 90. Dans un quartier populaire ou se mêlent misère et proxénétisme, le photographe, discret, capte des instant volé de cet endroit ou les gens respectables ne se rendent plus.

 

Ces photographies sont exposées à Arles à La Croisière jusqu’au 23 septembre. 

Les oeuvres de Jane Evelyn Atwood sont rassemblées dans l’ouvrage

"Pigalle People" (le Bec en l’Air, 2018) publié pour l’occasion.

2018-COLO-press03.jpg

Les coups de coeur d’Arles

Jane Eleyn Atwood - Joan Colom

Du 02 juillet au 23 septembre 2018

La Croisière, Arles 

 

POUR ÊTRE INFORMÉ DES RENCONTRES

DE PHOTOGRAPHIE À VENIR

HORSCHAMP - RENCONTRES DE PHOTOGRAPHIE