Vietnam du Sud, région du Delta, 1973. Un soldat de l’armée sud-vietnamienne, fait prisonnier par le Viêt-cong (guérilleros procommunistes), est exhibé dans un village.

Abbas

vietnam(s)

EVENEMENT 

Vietnam du Sud, région du Delta, 1973.

Un soldat de l’ armée sud - vietnamienne, fait prisonnier par le Viêt - Cong (guérilleros procommunistes), est exhibé dans un village.  

Du 16  au 22 juin 2019, les photographies du photo reporter iranien Abbas succéderont au travaux de Yann Morvan à la galerie Folia. 

 

14 images issues d’une réédition des travaux du photographe au Vietnam en 1972 seront exposées et feront écho à l’ouvrage Vietnam "Forget ME Not", sorti le 3 mai 2019 aux éditions Delpire. Abbas y confronte ses souvenirs du pays lors de sa présence entre 72 et 75, à la nouvelle nation qu’il a découverte 30 ans après à son retour. 

 

En 1972, le photographe débarque au Vietnam en pleine guerre. Il s’attache alors à photographier le pays et sa situation de manière très personnelle. Il navigue entre le Vietnam du Nord et le Vietcong et le Vietnam du Sud pour documenter les deux clans qui se font face. 

«Je ne raconte pas l’histoire telle qu’elle se passe. Je raconte l’histoire telle que je la vois, de mon point de vue. Il y a une différence. Je m’intéresse bien sûr au monde, mais aussi à ma propre vision du monde. […] Je me rends dans des endroits, prends des photos, couvre tous les aspects du problème, pas seulement d’un côté ou de l’autre, pas seulement le Sud Vietnam mais aussi le Nord Vietnam. J’essaye de montrer mon point de vue, ce que je pense, et pas seulement de suivre des évènements.»

«C’est en quittant le Vietnam, dans l’avion climatisé où même la voix de l’hôtesse est aseptisée, que cette dernière me fait soudain prendre conscience combien je me suis attaché à ce pays, à son anarchie et à sa douceur, à la guerre, aux amours impossibles. J’en ai la chair de poule ; je retiens difficilement mes larmes. Le Mal Jaune m’a conquis moi aussi.» 

30 ans plus tard, en 2008, Abbas retourne au Vitenam, ouvert au capitalisme cette fois, pour recommencer un travail photographique et comparer ses souvenirs. De nombreux textes sont également issus de ce retour.

 

Ces images sont exposées pour la première fois en Europe.

Abbas, "Vietnam, Forget ME Not"

Du 16 mai au 22 juin 2019

Galerie Folia,

Paris

POUR ÊTRE INFORMÉ DES RENCONTRES

DE PHOTOGRAPHIE À VENIR

HORSCHAMP - RENCONTRES DE PHOTOGRAPHIE